Impossible est un mot que je ne dis jamais

Fêter le retour du printemps et des beaux jours avec un nouveau tracteur tondeuse !

Chaque année, le changement d’heure en mars marque, pour moi en tout cas, le vrai début du printemps. Cela signifie aussi la reprise du jardinage, de l’entretien du jardin et donc de la tonte de la pelouse. Une période que j’adore car je suis un grand passionné de jardinage ! Et cette année, je me suis offert un beau cadeau : un tracteur tondeuse à éjection latérale. Cela faisait plusieurs mois que je voulais en acheter un mais j’hésitais entre plusieurs modèles. J’ai profité de l’hiver pour faire mon choix et je l’ai acheté à la fin du mois de février afin de l’avoir pour le retour du printemps. Et samedi dernier, j’ai enfin pu l’essayer !

Se faire plaisir avec un modèle de grande qualité

Les années précédentes, pour tondre, j’utilisais une tondeuse électrique. Et je commençais vraiment à en avoir marre. Je ne la trouvais pas assez puissante et peu pratique. Je rêvais d’un modèle plus maniable et plus high-tech, si je puis dire. Mais j’étais freiné par le prix de cet équipement, qui est assez élevé. Puis j’ai réfléchi et j’ai réalisé que si j’achetais un tracteur tondeuse à éjection latérale, je pourrais le garder plusieurs années, le rentabiliser et surtout, cela me faciliterait grandement la tonte de ma pelouse. Et finalement, j’ai craqué ! Le jour où je suis allé l’acheter, je trépignais d’impatience, comme un enfant !

Un équipement compact mais tellement performant

Pour trouver le bon tracteur tondeuse à éjection latérale, j’ai étudié plusieurs références, fabriquées par de grandes marques. Et après avoir bien réfléchi, j’ai opté pour un modèle de tracteur tondeuse polyvalent, avec un encombrement minimum, doté d’un moteur puissant et d’un large plateau de coup. J’ai aussi fait attention au confort et aux technologies de mon tracteur. Par exemple, il est équipé d’un système d’aide intelligente au stationnement et d’un siège ajustable. Après l’avoir essayé une fois, je n’ai qu’une seule hâte : recommencer ! Cela tombe bien, j’ai un grand jardin et donc, beaucoup de pelouse à tondre !

Laisser une réponse

*